Monter des feux diurnes


Niveau : un peu d'expérience

L’ajout de feux diurnes sur une K75 n’est pas très compliqué. Outre l’achat de feux à LED réglementaires (autorisés à être utilisés sur route ouverte à la circulation), la principale difficulté sera de connecter le tout en toute sécurité.

Le matériel

Les feux

Vous trouverez dans les magasins spécialisés dans les accessoires pour automobiles, des feux diurnes de nature différentes (spots, rampes…). Il est indispensables de s’assurer que l’équipement est agréé pour être monté sur un véhicule à moteur et pouvant être utilisé sur voies ouvertes à la circulation. Cela peut paraître surprenant, mais le fait que ce soit vendu dans un magasin d’accessoire ne le garantit absolument pas ! Il faut que ce soit écrit sur l’emballage et sur le livret accompagnant l’appareil (la seule parole du vendeur ne suffit pas…).

Exemples de rampes de feux diurnes

Exemples de rampes de feux diurnes

Accessoires

En marge, il vous faudra :

  • du fil électrique (le type de fil utilisé pour monter les autoradios par exemple)
  • des cosses femelles plates ou rondes
  • un commutateur (optionnel)

Le montage électrique

Deux options se présentent à vous :

  • Brancher les feux diurnes directement sur le circuit du feu de position (la petite ampoule ridicule au dessus du phare). Le montage n’en est que plus simple, car tout (ou presque) se passera au niveau du carénage avant. Il vous faudra retirer la bulle, ainsi que l’habillage intérieur du carénage. La faible consommation des LED permettent sans risque de se brancher dessus. Elles s’allumeront en même temps que le feu de position. Vous pouvez, éventuellement, poser un interrupteur, mais l’usage n’est qu’accessoire.
    • Repérez le faisceau d’alimentation.
    • Sectionnez les deux fils, mais pas au même endroit : cela vous  évitera d’avoir un gros paquet au niveau des jonctions.
    • Vous pouvez utiliser un « Y » pour vous brancher sur chaque fil (il en existe des tout fait dans le commerce, mais il est très facile d’en réaliser), ou bien souder les fils (je suis moins favorable à ce choix, car il est permanent).
    • Prenez bien soin de repérer la polarité au niveau du feu de position car si l’ampoule n’a pas de sens, il n’en est pas de même pour les LED.

      Raccord en Y du commerce

      Raccord en Y du commerce

  • Brancher les feux dans un circuit autonome, en prenant l’alimentation dans le boitier central situé sous la selle. C’est cette dernière option que je décris ici. Notez que ce branchement est un prétexte pour expliquer comment utiliser la prise accessoire présente dans le boitier central : elle pourra être utilisée à d’autres fins.

Pour un montage propre, le plus simple est de partir du boitier électrique situé sous la selle.

  • Retirez le réservoir pour travailler plus facilement.
  • Ouvrez le boitier ainsi dégagé
  • Il contient en standard plusieurs connecteurs ronds permettant de brancher des accessoires et équipements en fonction de la dotation de la moto. Intéressez-vous au connecteur rond noir.
Connecteur d'accessoires

Connecteur d’accessoires

  • Vous trouverez au moins deux bornes :
    • l’un avant contact : même si le contact est coupé, la borne est alimentée
    • l’autre après contact : elle n’est alimentée que lorsque le contact est mis
  • Nous utiliserons la seconde à plus d’un titre :
    • De part la réglementation, les feux diurnes doivent s’éteindre lorsque le contact est coupé
    • D’autre part, cela vous évitera de monter un commutateur et de vous retrouver avec la batterie à plat si vous le laissez allumé. Cependant, même sur la deuxième borne, rien ne vous empêche de monter un commutateur
  • La faible consommation de feux à LED autorise qu’on puisse d’y brancher directement.
  • Utilisez une cosse ronde femelle de petit diamètre, quitte à l’écraser légèrement pour qu’elle épouse parfaitement la cosse mâle du connecteur. Vérifiez que la cosse tient bien, puis immobilisez le tout avec de l’adhésif.

cosse-ronde-femelle-4mm-a-sertir-rouge

Cosse ronde montée

Cosse ronde montée

  • Suivant votre choix, vous pouvez connecter ce fil au positif des feux diurnes directement ou le faire passer par un commutateur.
  • Pour la masse, vous trouverez non loin du boitier sur le cadre central, un point de masse :
Point de masse

Point de masse

  • Tirez un fil, après l’avoir doté d’une cosse ronde plate, jusqu’au boitier. Si besoin, réalisez une encoche dans le boitier central pour introduire les fils.
  • Pour les feux, j’ai opté pour un modèle orientable. A partir d’une plaque métallique, j’ai confectionné un support vissé sous le nez du carénage avant. Il suffit ensuite de fixer dessus les feux diurnes.

20160422_171751 20160422_171746

20160422_182652_010_01

  • Le branchement reste ensuite très simple : reliez ensemble les fils rouges au plus après contact et les fils noirs à la masse. Vous pouvez utiliser des cosses pour faire les liaisons. Si vous optez pour une soudure, utilisez de la gaine thermorétractable qui assurera une isolation optimale (oubliez l’adhésif !)
Le résultat final, allumé puis éteint

Le résultat final, allumé puis éteint

  • Enfin, rangez les fils dans le boitier avant de le refermer. Assurez-vous que tout fonctionne puis remontez le réservoir.
Advertisements
Cet article, publié dans Astuces, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Monter des feux diurnes

  1. gerard dit :

    Merci pour toutes ces info sur les possibilité de raccordement, mais pourquoi ne pas se raccorder directement au niveau du phare d’origine ou des veilleuses.

    J'aime

    • k75rt dit :

      Il est tout à fait possible de se brancher directement sur le circuit du feu de position. C’est d’ailleurs plus simple. Personnellement, j’ai dissocié les deux circuits, mais cela a été aussi l’occasion, comme il me l’avait été demandé, de montrer comment exploiter les raccords d’accessoires présents en standards pour un branchement. C’est toujours plus propre que de tirer un fil depuis la batterie « en sauvage » :). Alors, certainement que son usage et sa mise en oeuvre sont disproportionnés par rapport à la finalité : j’en prends note et je vais de ce pas le préciser dans l’article.

      J'aime

  2. Patrick dit :

    Avec ce montage il n’est plus nécessaire d’allumer le phare en jour ? Et donc cela soulagerait la batterie ?

    J'aime

    • k75rt dit :

      Je n’ai rien vu au niveau législatif qui indique qu’une moto équipée de feux diurnes était dispensée de feux de croisement. Mais peut-être qu’un article le mentionne ?
      D’autre part, une fois le moteur démarré, c’est l’alternateur qui alimente la moto en électricité (sauf si le régime est trop bas… et encore). Même au démarrage, si les feux sont allumés, la moto dispose d’un relais de soulagement qui coupe tous les « accessoires » allumés pour qu’ils ne pénalisent pas le lancement du moteur.
      Les feux que je décris servent à améliorer la visibilité, avec un éclat singulier, comme sur les voitures.

      J'aime

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s