Comment enlever le carénage radiateur d’une K 75 ?


Niveau : Facile

Le démontage du carénage du radiateur sur une K75 est très différent de celui d’une K75RT.

Sur une K 75 modèle 1989 (A), il faut d’abord enlever d’abord le carénage de radiateur (B) pour avoir accès au radiateur, aux durites, ou pour enlever le réservoir afin d’avoir accès par exemple au compartiment électrique qui contient les relais.

On a l’impression que ça va être compliqué, on en vient à penser qu’il faut d’abord démonter les deux fixations haute et basse (C et D) qui relient les deux parties du carénage, à l’avant. C’est très compliqué car inaccessible (ou alors il faut des clés 6 pans très longues, sinon c’est l’enfer). Et c’est en plus inutile. D’ailleurs, il est impossible d’imaginer les ingénieurs bavarois ne pas faire dans la simplicité.

Il faut repérer sous le réservoir où se trouve la fixation de carénage, à droite et à gauche au même endroit. Si la moto a été mal entretenue (et même si elle est bien entretenue), glisser la paille d’un aérosol W5 entre le réservoir et le carénage pour dégripper et graisser la fixation, attendre un peu. Cela évite que le caoutchouc sur le cadre ne vienne avec éventuellement.

Glisser les doigts autour de la fixation, tirer un coup sec, clac ! Voilà à quoi ressemble la fixation, c’est un ergot moulé avec le carénage (E). Une fois qu’il est déboîté, on passe de l’autre côté de la machine, on fait de même.

Ensuite, on guide le carénage vers l’avant, pour qu’il se dégage de deux blocs de caoutchouc à l’avant (10, également 10 sur le dessin technique). Puis le dégager complètement.

L’idéal, c’est de mettre une bâche sur le sol (ou de travailler dans un atelier au sol carrelé et impeccable), car de petites pièces vont tomber par terre à coup sûr : deux agrafes (15 sur le dessin technique) qui servent à relier les deux moitiés de carénage, et un crochet (16 sur le dessin technique) qui sert à maintenir une durite (aucune précision sur leur emplacement exact).

Et maintenant, on peut passer à la suite.

ATTENTION : Il semble que sur les K 75 C plus anciennes, le système de fixation soit différent (voir reproduction d’une page de manuel BMW ci-dessous).

Il faudrait d’abord dégager deux fixations en caoutchouc avant de pouvoir tirer le carénage vers l’avant (avec un outil spécial BMW-Nr. 46 5 700…). Se méfier des dessins techniques, il y a souvent des inexactitudes, comme sur celui qui concerne le modèle 1989 plus haut.

Un grand remerciement à Christian D. pour la rédaction de cet article et sa contribution au site.

Advertisements
Cet article, publié dans Démontage, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s