Boite de vitesse


Niveau : un peu d'expérience

Préambule

L’opération décrite ici n’explique pas comment démonter à proprement parler la boite de vitesse : elle explique comment l’extraire pour changer les joints ou la changer complètement.

Démontage

  • Il est nécessaire au préalable de démonter l’arbre de transmission. La boite aura bien sûr été vidangée préalablement.
  • Par rapport au démontage de l’arbre de transmission, il vous faudra par contre enlever complètement le garde boue arrière. Il est maintenu par deux pattes de fixation : l’une dans le sabot arrière (par les deux vis qu’il suffit juste de desserrer pour enlever la bavette ; là, il faudra les dévisser complètement et récupérer la patte complète sous le garde boue); l’autre juste à la base du sabot arrière, sous la selle, selon le même principe. La partie inférieure du garde boue repose sur deux picots qui sortent de la boite comme le montre la photo ci-dessous (elle a été prise de dessous). Les deux picots sont munis de caoutchouc qui ne sont pas évidents à voir avec la saleté : attention de ne pas les perdre !
Points de fixation du garde boue sur la boite

Points de fixation du garde boue sur la boite

  • Débloquez les 4 vis qui maintiennent la béquille centrale : profitez ainsi du poids de la moto pour pouvoir forcer dessus et les débloquer plus facilement.
Vis de fixation de la béquille centrale

Vis de fixation de la béquille centrale

  • Calez le dessous de la moto avec des morceaux de bois par exemple. Compte tenu que la roue arrière aura été enlevée, la moto à ce stade ne tient en équilibre que grâce à la béquille centrale. Il va falloir l’enlever et s’assurer qu’elle reste stable.
  • Empilez des pièces de bois larges et costauds sous le carter d’huile du moteur jusqu’à n’avoir que quelques centimètres entre les derniers morceaux de bois et le carter. Il faut que la surface en contact soit la plus large possible pour que la moto soit stable
  • Glissez un cric (de préférence à vérin) avec une cale en bois pour arriver à la bonne hauteur du côté droit de la moto, entre la béquille centrale et le carter inférieur.
  • Levez le cric pour incliner légèrement la moto vers la gauche. Je vous conseille plus que fortement de vous faire assister de quelqu’un qui restera à l’opposé de vous pendant la manœuvre au cas où la moto aurait tendance à trop basculer.
  • Glissez maintenant d’autres cales en bois sous le carter côté droit en les enfonçant à l’aide d’un marteau ou d’un maillet
  • Descendez le cric : le pied droit de la béquille centrale ne doit plus toucher le sol.
  • Réalisez la même opération de l’autre côté.
  • Une fois terminé, assurez-vous de la stabilité de la moto.
  • Il faudra soutenir l’arrière de la moto, car si elle repose sur une cale au niveau du carter, lorsqu’on retire la béquille centrale, cela n’est pas forcément suffisant. Certain suspendrons l’arrière à une poutre. J’ai opté pour un support inspiré de l’outil de BMW, mais réalisé en bois :
Support arrière K75

Support arrière K75

sketchup

Mais, pour avoir vu certains démontages en photos, vous pouvez très bien vous en passer en assurant le maximum de surface en contact avec vos cales. L’idéal serait de prendre une planche large et épaisse (ou deux gros madriers rendus solidaires) dans laquelle deux encoches seraient faite pour recevoir la tête de deux chandelles de mécaniciens.

Je n’ai pas mis de cote pour les deux petits morceaux de bois en haut. En effet, il faut les réaliser sur place pour qu’ils tombent exactement où il faut. Celui de droit est percé volontairement : il permet d’y insérer un gros boulon qui passe également par un trou d’origine du cadre.

  • Dévissez complètement les 4 vis qui maintiennent la béquille centrale.
  • Dévissez l’écrou carré qui maintient la tige de rappel de la béquille latérale en prenant soin au préalable de mesurer la distance entre le bout de la tige et le base de l’écrou (12mm pour moi).
Ecrou de la tige de rappel de la béquille latérale

Ecrou de la tige de rappel de la béquille latérale

  • Dégagez la béquille centrale, ouverte, en la basculant par l’arrière
  • Retirez le vis de remplissage de la boite de vitesse (si vous l’avez remise en place) et démontez le cache droit de l’alternateur
Cache alternateur

Cache alternateur

Alternateur après avoir enlevé le cache

Alternateur après avoir enlevé le cache

  • Côté gauche, enlevez le cache des bobines d’allumage
Cache des bobines d'allumage

Cache des bobines d’allumage

Bobines d'allumage

Bobines d’allumage

  • Retirez la batterie
  • Défaites le fil de masse. Je vous conseille de revisser la vis et les 2 cosses avec un petit écrou.
Fil de masse principal

Fil de masse principal

  • Dévissez la bobine la plus à droite sur la photo (celle qui est vers l’arrière de la moto)
  • Dégagez un peu le vase d’expansion du liquide de refroidissement en le poussant vers l’intérieur du cadre : vous pourrez alors facilement accéder aux câbles qui longent le tube du cadre.
  • Coupez alors les serre-câbles
Serre-câbles droits

Serre-câbles droits

  • A l’aide d’une corde ou d’un gros câble électrique, soutenez les 2 modulateurs ABS en les attachant au cadre supérieur : nous allons devoir enlever la plaque de support de la batterie et cette dernière s’appuie sur un mini cadre qui soutient les deux modulateurs. En soutenant les modulateurs, il sera plus facile de travailler. Personnellement, j’ai trouvé de toutes petites sangles (utilisées pour attacher des portes fenêtres sur des palettes)
  • Nettoyez les 4 écrous qui tiennent la plaque de support de la batterie afin de pouvoir les dévisser (tournevis, pinceau et/ou air comprimé). Attention, il y a 4 rondelles très fines qui seront très certainement invisibles vu la saleté
Ecrous de fixation du support de batterie

Ecrous de fixation du support de batterie

  • Suivez le câble que vous voyez au fond (c’est le câble du capteur d’indication de la vitesse enclenchée au tableau de bord) jusqu’à son connecteur sur la droite, dans la nappe de câbles que vous avez dégagés précédemment. Déconnectez la broche.
  • Démontez le pot d’échappement
  • Enlevez le câble d’embrayage de son logement dans le cadre
Retrait du câble d'embrayage au niveau du soufflet inférieure

Retrait du câble d’embrayage au niveau du soufflet inférieure

  • Dévissez les deux vis du démarreur visible depuis l’emplacement de la batterie
Vis de fixation du démarreur

Vis de fixation du démarreur

  • Bougez un peu le petit support fait de tube de vous voyez sur le photo ci-dessus et qui soutien les modulateur d’ABS afin que les 4 vis soient dégagées.
  • Dévissez les 6 vis qui maintiennent la boite à l’embrayage :
Vis de fixation gauche de la boite

Vis de fixation gauche de la boite

Vis de fixation droit de la boite

Vis de fixation droit de la boite

Vis de fixation inférieur de la boite

Vis de fixation inférieur de la boite

Vis de fixation inférieur de la boite

Vis de fixation inférieur de la boite

  • Dévissez les 2 boulons (un à gauche et un à droite)

A ce stade, la boite est prête à être enlevée. Si vous disposez d’aide, elle sera la bienvenue, mais vous pouvez faire la dépose seul. Faites une dernière inspection tout le long de la limite boite/embrayage pour vous assurer que rien n’est encore lié entre la boite et le reste de la moto.

  • Placez le cric sous la boite pour la soutenir sans la lever sinon vous risquez de faire basculer la moto.
  • A l’aide d’un maillet et d’un morceau de bois, tapez vers l’arrière sur le vis de vidange de la boite pour décoller la boite. Aucun risque qu’elle vous tombe sur les pieds : non seulement il y a une tige guide au milieu qui la soutien, mais il y a aussi sur chaque vis un petit guide.
  • Tapez au maillet et à la cale en bois sur toutes les parties qui vous donnent la possibilité de pousser la boite vers l’arrière.
  • Régulièrement, soulevez et baissez la boite avec le cric, car plus vous allez la décoller, et plus elle va pencher vers l’arrière. Or le guide à l’intérieur va forcer et l’empêcher de bouger.
  • Une solution consiste aussi à passer une longue barre dans les deux trous des tourillons du bras oscillant pour la soulever.
Avant de la boite de vitesse avec son joint d'entrée de boite

Avant de la boite de vitesse avec son joint d’entrée de boite

Sur la photo ci-dessus, le joint d’entrée de boite a été enlevé.

Arrière de la boite de vitesse avec son joint de sortie de boite

Arrière de la boite de vitesse avec son joint de sortie de boite

Remontage

  • Assurez-vous de n’avoir laissé aucune cale dans l’embrayage si vous avez procédé au démontage de ce dernier…
  • Graissez au préalable légèrement l’axe d’entrée de la boite. Utilisez de préférence une graisse résistante aux fortes contraintes, contenant du bisulfite de molybdène par exemple (voir les produits dont vous avez besoin)
  • Introduisez l’axe guide dans la boite de vitesse jusqu’en butée
Axe guide

Axe guide

  • A l’aide d’un cric rouleur aligné dans l’axe de la moto pour pouvoir le déplacer d’avant en arrière, présentez la boite devant l’embrayage. Sous la boite, au niveau où se fixe la béquille centrale, il y a une sorte de croisillon avec un « rond » : vous pouvez placer la tête du cric à ce niveau. Si vous n’êtes pas à l’aise, placez une planche en bois que vous pouvez visser sommairement au niveau des vis de fixation de la béquille centrale. Dans tous les cas, si comme je vous l’ai conseillé, vous avez laissé les vis de la béquille sur la boite, retirez-les.
  • Vous ne pourrez pas avancer la boite à l’horizontal jusqu’à sa position. En effet, sur le haute de la boite, à la hauteur du démarreur, il y a une pièce qui gène. Avancez alors au maximum, puis abaissez très peu le cric (n’oubliez pas qu’il y a la tige d’embrayage dans la boite !) pour passer l’obstacle. Ensuite, relevez à nouveau le cric. Vous pouvez également lever le démarreur avec un gros tournevis pour passer dessous.
  • Pour faciliter l’alignement, vous pouvez introduire des tiges dans les trous des vis. Attention de ne pas abimer le filetage. Afin d’être sûr d’être à l’horizontale, repérez vous avec les trous des deux gros boulon du cadre et ceux de la boite : ils doivent être alignés.
  • Approchez la boite jusqu’au bout.
  • Aidez vous de l’arbre de transmission que vous aurez remis en place pour faire tourner l’axe après avoir enclenché la 1ère vitesse.
  • Lorsque vous entendez l’axe « accrocher », contrôlez que vous avez à droite et à gauche de la boite le même espace.
  • Des douilles ont été placées autour de l’embrayage pour l’alignement : approchez-vous en au maximum et tapotez avec un maillet pour rectifier l’alignement si besoin.

La manœuvre n’est pas forcément évidente : la boite est lourde; la position, inconfortable; la visibilité, faible. L’opération peut être longue… Par contre, pour l’avoir testé, l’introduction de la boite jusqu’aux douilles se fait en douceur. Je n’irai pas jusqu’à dire que cela rentre comme dans du beurre, mais il ne doit pas y avoir de résistance. La seule résistance se situera lorsque vous aurez atteints les douilles.

  • Vous pouvez, avec énormément de précaution, lorsque la boite est assez proche de l’embrayage, introduite les vis pour vous guider et vous rapprocher de l’embrayage. Cependant, le filetage est en aluminium… Serrez à la main chaque vis pour équilibrer la traction.
  • N’hésitez pas à utiliser un gros maillet avec une cale en bois : tapez à l’arrière de la boite côté gauche et droit, ainsi que dans la boite de vitesse, dessous le capteur de vitesse enclenchée.
  • Le reste du remontage se fait à l’inverse du démontage.

Notez les points suivants :

Tige de commande d’embrayage

La tige a un jeu normal de quelques millimètres d’avant en arrière. Sur la mienne, sachant que les disques n’ont plus que 4,5mm d’épaisseur, le jeu est de 3,5. Retirez le soufflet pour contrôler pendant le remontage que le jeu est bien là. Attrapez le bout de la tige avec une pince et tirez-la d’avant en arrière. Si vous ne l’avez plus, c’est que la boite est mal montée : retirez-la un peu et recommencez.

J’insiste sur ce point. Le piège vient du fait que le remontage se fait moteur dans le cadre et que la gravité (et le poids de la boite) ne vont pas vous aider. Il est très facile de se faire avoir. En effet, si vous introduisez la tige guide dans l’orifice qui la reçoit (côté volant d’embrayage), vous constaterez qu’en appuyant dessus vers le bas, elle s’incline et garde sa position. Si dans les manipulations de remontage, vous forcez sur la tige, elle ne sera plus horizontale et frottera : vous n’aurez plus aucun jeu. Ce n’est pas forcément simple, vous pourrez peut-être y arriver du premier coup… ou pas. Mais vous devez contrôler la présence de ce jeu pendant tout le remontage : vous vous éviterez d’aller trop loin avant de devoir tout démonter à nouveau !

Rappel de la béquille

  • Méfiez-vous du ressort de la tige de rappel de la béquille. Lorsque la tige est enlevé, et au gré des manipulations de la boite, le ressort peut tomber. Voici sa position correcte :
Ressort de la biellette de rappel de béquille

Ressort de la biellette de rappel de béquille

Câble d’embrayage

Pensez lors du remontage du câble à bien positionner le bout du levier dans le soufflet. De plus, n’oubliez pas de (re)vérifier la tension du câble d’embrayage.

Positionnement du levier d'embrayage dans le soufflet

Positionnement du levier d’embrayage dans le soufflet

Advertisements
Cet article, publié dans Boîte de vitesse, Démontage, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Boite de vitesse

  1. pellet dit :

    bonjour, si j’ai le jeu à la tige et que je suis au niveau des deux douilles de positionnement est-ce que je peux commencer à visser la BV merci

    J'aime

    • k75rt dit :

      Bonjour,

      Assurez-vous que vous avez le même espace de chaque côté de la boite, question de ne pas visser en biais.
      Commencez à serrer les boulons tantôt à gauche, droite et dessous de façon à avancer de façon uniforme la boite. Mais il y a de fortes chances que lorsque les douilles auront été introduite, la boite rentre en la tapotant. Contrôlez tout le temps le jeu pendant le vissage.
      Quand la boite est collé au carter et que vous avez toujours le jeu, alors vous pouvez ouvrir la bouteille de Champagne !

      J'aime

  2. pellet dit :

    Merci pour les conseils qui m’ont permis de remettre la bv, finalement plus facilement que prévu bonne soirée et A+

    J'aime

    • k75rt dit :

      Excellente nouvelle ! Comme quoi, finalement, ce n’est pas toujours compliqué ! Heureux que mes conseils vous aient aidés !

      J'aime

      • Caribou dit :

        Bonjour
        Suite au changement du joint de palier, je n’ai plus du tout de tension dans l’embrayage. Est-ce que cela peut venir de la tige qui est mal positionnée ? Merci

        J'aime

      • k75rt dit :

        Bonjour,

        C’est peut-être la cause. Cela correspondrait au paragraphe « Tige de commande d’embrayage »…

        J'aime

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s