Déblocage du relais de démarreur


Niveau : Facile

Lorsque cela vous arrive, des sueurs froides parcourent votre corps ! Le moteur peine à démarrer… Devant le bruit inhabituel, on tourne la clef de contact… Première stupeur : le moteur continue à tourner… Dans l’urgence, vous actionnez ce fameux interrupteur du même nom …hélas, il est sans effet… un début de panique vous envahie pendant que le moteur commence à émettre des râles lancinants… jusqu’à ce qu’il cale dans un dernier soubresaut qui vous interpelle !

Oui, cela est inquiétant… et j’en sais quelque chose pour l’avoir vécu… Vous vous en serez certainement rendu compte au regard d’une description qui a du vous paraître très proche de ce que vous avez ressenti !

La cause

Votre relais de démarreur est (tout simplement) resté collé. Je dis « tout simplement », car il faut le savoir et qu’en même temps, vu les symptômes, ce n’est certainement que cela. Pourquoi ? Il peut y avoir plusieurs causes :

  • La batterie est faible ou en fin de vie
  • Le relais est hors service

Que se passe-t-il au démarrage ?

Lors du démarrage, le démarreur est alimenté par la batterie qui est alors la seule source d’énergie disponible. Quand vous actionnez le bouton de démarrage, vous actionnez un relais qui alimente le démarreur. Le démarreur, alimenté par la batterie, se charge d’initier la rotation du moteur. En même temps, le principe d’explosion du moteur à 4 temps est initié. En relâchant le bouton de démarrage, le relais du démarreur n’est plus alimenté et c’est l’énergie produite cette fois-ci par l’alternateur (qui est entrainé par la rotation du  moteur) qui fournit à ce dernier l’électricité nécessaire à son fonctionnement.

Qu’est-ce qu’un relais ?

Un relais est une sorte d’interrupteur qui contrôle un courant à partir d’un autre courant. Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’expliquer ce qu’est un interrupteur. Dans un relais, il n’y a personne pour actionner l’interrupteur : il s’agit en fait d’un électroaimant qui actionne un contact.

Schéma d'un relais

Schéma d’un relais

Dans l’illustration ci-dessus, lorsque la bobine est alimentée par un courant, elle produit un champ magnétique qui attire la palette. Celle-ci, mécaniquement, appuie sur deux contacts. Le relais est très pratique car il permet de contrôler un circuit alimenté par un courant d’une puissance différente. Le circuit électrique de la bobine est totalement indépendant de celui qu’il contrôle : l’électricité nécessaire pour l’alimenter n’a rien à voir avec celle qui est utilisée par le second. A titre d’exemple, la bobine du relais pourrait être alimentée par une pile de 9V et contrôler un circuit de 230V !

Que faire ?

Dans un premier temps, contrôlez et rechargez votre batterie. En effet, si le moteur s’est finalement arrêté, c’est parce que la batterie s’est vidée. Souvent, cette simple opération suffit à résoudre le problème.

Si les symptômes persistent et que la batterie est en bon état, il faut se pencher sur le relais du démarreur. Il se situe dans le coffre électrique placé en partie sous le réservoir et la selle.

Localisation du relais de démarreur

Localisation du relais de démarreur

Relais de démarreur

Relais de démarreur

Schéma électrique du relais de démarreur

Schéma électrique du relais de démarreur

Son extraction du boitier n’est pas trop difficile, même si la place n’est pas grande. Repérez bien le branchement des câbles.

Sans ouvrir le relais, vous pouvez déjà contrôler son fonctionnement avec un multimètre.

  • En position ohmmètre (ou testeur de continuité), aucun courant ne doit passer entre les bornes 87 et 30. C’est logique, car au repos, l’interrupteur est ouvert. Si ce premier test échoue, il y a des chances que le relais soit resté collé : tapotez-le et re-testez.
  • En position ohmmètre (ou testeur de continuité), le courant doit passer entre les bornes 85 et 86.

A l’aide de la batterie de la moto, confectionnez deux câbles que vous venez poser sur les bornes 85 et 86 (il n’y a pas de polarité) : le relais doit émettre un clic. Un autre clic doit s’entendre lorsque vous retirez un des câbles. Si vous n’entendez rien, il vous faudra pousser le test un peu plus loin.

Considérez à juste titre les bornes 87 et 30 comme un interrupteur : branchez dessus un petit dispositif (pile de 9V avec une ampoule ou un multimètre en position ohmmètre ou testeur de continuité…). En branchant les bornes 85 et 86 à la batterie, le dispositif doit fonctionner.

Ouvrir le relais

Si le relais est collé ou ne valide pas les tests précédents, vous pouvez tenter de l’ouvrir pour voir son état. Dans l’absolue, l’opération est simple mais… La coque du relais est assez rigide et plusieurs ergots le bloque. Lorsque vous arrivez à en débloquer un, l’autre se réenclenche ! Utilisez des tournevis fins (attention à ce qu’ils ne ripent pas et viennent se planter dans la main) et intercalez une languette fine entre l’ergot et son logement pour qu’il ne revienne pas dedans.

Intérieur du relais de démarreur

Intérieur du relais de démarreur

Sur l’image ci-dessus, la languette n’est pas collée. Dans le cas contraire, elle serait vers le bas. Essayez alors de la décoller et de trouver la cause (dépôt…). Refaites les tests ensuite pour vous assurer du bon fonctionnement et remontez.

Enfin, pour résumer, voici le commentaire d’un lecteur :

Un problème récurent sur les série K vient du fait que le relais de délestage prend sa masse sur les charbons du démarreur.
Quand celui ci est fatigué le relais fonctionne plus et les clignotants, le klaxon, le phare et le ventilo de refroidissement ne fonctionne plus.
Pour faire le test, il faut brancher un fil sur le moins et sur le fil d’alimentation du démarreur (sans appuyer sur start sinon court circuit) et vous devez récupérer les fonctions énumérées ci-dessus.

Advertisements
Cet article, publié dans Electricité, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Déblocage du relais de démarreur

  1. Vincent Devaux dit :

    Bonjour. Formidables explications! Encore merci. Cela m’a permis de dépanner moi-même ce problème rencontre sur ma K75S de 1989 et m’ éviter bien des coûts de réparation et temps perdu! Félicitations pour ce site.

    J'aime

  2. poussin alexandre dit :

    Merci beaucoup ! en remontant une batterie neuve YUASA j’ai eu les memes symptomes : demarrage au branchement de la batterie, et plus moyen d’arreter le démarreur. Le pire c’est que la moto était en première… heureusement face à un mur qui l’a arretee… j’ai frolé la catastrophe, mais imaginez le rodeo avec une machine qui tourne et plus moyen de l’arreter ! J’ai reussi à la mettre sur bequille centrale en la soulevant (aie le dos !) et debrancher la batterie. Depuis j’ai suivi à la lettre le tuto. Le demontage du relais n’a rien donné, il était nickel. J’aurais du tapoter dessus cela aurait peut etre suffit. Je ne regrette pas car c’est une magnifique piece de mécanique en cuivre. Il brillait comme un sou neuf. J’ai tout remonté et TADAAAMM ! ca marchait de façon impeccable. Merci de ce site salvateur ! Je crois que je vais aimer de plus en plus ma K75 RT de gendarme ! Prochain défi : refaire marcher l’ABS avec ces maudits boitiers défectueux. Merci à l’ange gardien des K75 de nous partager son savoir !

    J'aime

  3. bernard dit :

    Superbe explication , jais suivi à la lettre ( apres avoir relu 3 x ) …demonter le relais ..effectivement c’est tout jolis , …PS , Il fait bien clic clic …mais rien ne sort du relais ….

    J'aime

    • k75rt dit :

      Bonjour,

      Rien en sort du relais… huum… Voyons. L’électroaimant qui le constitue fonctionne puisque vous entendez le clic. Maintenant, il s’agit de savoir si la deuxième partie du relais fonctionne : celle qui se résume en fait à un interrupteur. J’avoue que j’ai rarement trouvé des relais où cette partie ne fonctionnait pas. Pas très compliquée à tester : une simple ampoule avec une pile suffisent puisque le circuit qu’il constituera avec cette ampoule est totalement isolée du reste. Si l’ampoule ne s’éteint pas ou ne s’allume pas (oublions la possibilité que l’ampoule soit grillée ou la pile à plat…), c’est que le relais est mort. Mais s’il fonctionne, c’est que le courant qu’il devrait normalement couper n’arrive pas. La seule solution, c’est de suivre les fils et les fusibles dans un premier temps.

      J'aime

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s