La K75, un peu d’histoire…

La BMW K75 a été produite entre 1985 et 1996 à environ 70000 exemplaires.

Motorisation

Le moteur de la série « K » est constitué de cylindres disposés longitudinalement : la culasse est située à gauche. Pour la série « R » (dites « flat »), par exemple, les cylindres sont répartis à plat de part et d’autre du cadre, ce qui lui donne l’impression d’avoir deux oreilles qui dépassent.

Le moteur de la K75 s’inspire énormément de celle de sa grande soeur, la K100. Deux principaux détails les distinguent : un cylindre en moins qui disparait à l’avant du cadre et la forme de la sortie du pot d’échappement. En effet, la sortie de pot de la K75 est triangulaire tandis que celui de la K100 est carré (un petit clin d’oeil au nombre de cylindre).

Le moteur est en fait un 740 cm3. Les trois cylindres apportent une plus grande souplesse et moins de vibration que sur la K100. Enfin, elle reste très reconnaissable à l’oreille avec ce « sifflement » (certains le qualifient d’électrique) caractéristique à l’accélération.

Versions

La K75 a été déclinée en 4 principaux modèles :

  • La K75C, version initiale a été produite jusqu’en 1990. Elle était dotée d’un frein arrière à tambour. Elle peut être livrée avec un carénage de tête de fourche et une petite bulle ou d’un carénage de phare équipé d’une pare brise. La roue arrière est une 18 pouces. En 1988, elle sera équipée, en standard, d’une béquille latérale qui se replie automatiquement lorsqu’on débraye.
  • La K75, modèle dénudé, a été produite de 1986 jusqu’à la fin. C’est le modèle bas de gamme de la série, d’abord commercialisé en Allemagne. Elle n’a pas, par exemple, de tête de fourche et est toujours équipée d’un frein à tambour à l’arrière. Lorsque la K75C n’est plus commercialisée en 1990, elle sera dotée aussi d’un frein à disque à l’arrière, dans la perspective de l’instllation de l’ABS.  
  • La K75S, produite de 1986 à 1995, est le modèle « sport », mais c’est un bien grand mot : elle revendique cette appelation grâce à un guidon plus court de 10cm (qui sera rallongé de 3 cm en 1989!) et une fourche avant « sport » (débattement de 135mm contre 185 pour un K75C). La tête de fourche est un peu plus grande (on pourrait parler d’un demi carénage) et un sabot équipe le bas moteur à partir de 1987. Le sabot sera livré en standard l’année suivante. Cette même année, à l’instar de la K75C, elle est équipée d’un béquille latérale automatique et son moteur sera désormais peint en noir mat. Le tambour arrière disparait au profit d’un disque de frein, mais elle ne pourra être équipée de l’ABS qu’à partir de 1990. La roue arrière passe à 17 pouces. En 1991, elle récupère les jantes à 3 branches identiques à celles de la K1 et K100 RS. Mécaniquement parlant, elle consomme un peu moins que la version basique et gagne environ 10km/h de plus.
  • La K75RT, modèle routière, quant à elle, s’épanouit de 1989 à 1995. Elle se verra doté de frein ABS. Elle récupère le carénage de la K100LT.
  • La K75Tn’a été produit que pendant un an à partir de 1986. Ce modèle a été réalisé à l’initiative de BMW USA et n’a pas été commercialisé en Europe. Il n’y a pas beaucoup d’information sur ce modèle. Il était doté de certains équipements de la K100 RT et LT : selle double, support d’optique et de clignotants avant, poignées chauffantes, topcase, anti brouillard et une bulle modèle international.

    Une des rares photos de la K75T

Un passionné a acquis une K75T qu’il a transformé en une vrai merveille. Son site vaut le coup d’oeil. Il est en anglais. Notez quelques ralentissements lors de la navigation, mais ce n’est qu’un détail par rapport au travail accompli !

Sans parler de « version », les K75 dont étaient dotées la police et la gendarmerie avaient quelques différences :

  • une selle monoplace et un cul de selle
  • des faisceaux électriques supplémentaires (feux de pénétration, deux tons…)
  • une batterie plus puissante (30Ah)
K75 RT dotant la Gendarmerie

K75 RT dotant la Gendarmerie ( © Association Service National))

La K75 se retira sous une dernière version, la « Ultima ». Elle était alors équipée de toutes les options : pare vent électrique, poignées chauffantes…

K75 RT Ultima

(Sources : RMT; Wikipédia)

7 commentaires pour La K75, un peu d’histoire…

  1. Joel GRATIOT dit :

    Bonjour, je voudrai changer moi même ma boite de vitesse sur un K75RT Administration de 1996 parce que la deuxième vitesse saute au dessus de 2000 T/Minutes.
    Questions :
    – Cette opération d’échange standard est elle facile pour un bon bricoleur ?
    – Les boites de vitesses sont elles identique sur toutes les K75 si non, a quoi reconnaitons les différences ?
    Merci pour votre aide

    J'aime

    • k75rt dit :

      Bonjour,

      Ce n’est pas une opération que j’ai déjà faite (mais que je devrais certainement faire un jour…). Je ne vous serai hélas donc pas de bon conseil. Je vous suggère de vous orienter vers le forum http://bmist.forumpro.fr/ où vous trouverez sans trop de soucis conseils et astuces sur ce point !
      Par contre, si je peux me permettre, je suis preneur des photos et étapes que vous pourriez faire si vous décidez de vous lancer dans cette opération.

      J'aime

  2. Bullit dit :

    Après avoir lu entièrement les travaux et conseils de notre ami, je ne puis que dire ceci:
    Bravo pour ta persévérance et ton respect pour la mécanique
    et merci d’avoir partager tes acquis.

    J'aime

  3. ALAIN STEINBERG dit :

    MERCI POUR CE BLOG TRES BIEN FAIT
    J ENTAME EN JANVIER (apres grande deception sur une R1100 gs )LA RESTAURATION D UN K100RS DE 1986 ET CES PHOTOS et explications me seront tres utiles alain (ASTF11@gmail.com)
    merci

    J'aime

  4. jano dit :

    Bonjour, concernant la chaine de distribution, j’aimerais bien avoir quelques conseils, le km auquel il faut la remplacer et le coté technique pour effectuer cette opération. Je vous remercie

    J'aime

    • k75rt dit :

      Bonsoir,

      Vous seriez étonné de voir combien elle peut durer ! Tout dépend de l’usage et de votre conduite. La mienne a été chaqgée à 80000. Je faisais beaucoup de ville et dans sa jeunesse, elle avait encore bien du répondant… Elle en a 150000, et je ne l’ai pas rechangé.

      J'aime

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s