Obtenez la documentation en PDF

Retrouvez les fiches de démontage, l’entretien, les astuces avec toutes les illustrations en couleur.

Rendez-vous sur la page dédiée

Depuis 1996, j’ai le plaisir de posséder une K75 RT. Souvent déçu par la qualité des prestations de certains mécaniciens, refroidis par le prix de certaines interventions, mais aussi curieux et bricoleur, j’en ai fais l’entretien depuis le début.

Cela n’a pas été forcément facile : je ne suis pas mécanicien et au début, point d’aide !

Aujourd’hui, modestement, j’aimerais faire partager mon expérience avec d’autres utilisateurs, débutants ou non.

Toutes les étapes d’entretien ne sont pas documentées : soit parce que je n’ai pas encore eu l’occasion de les (re)faire en photo, soit parce que certaines étapes me paraissent « simples » voire « évidentes ». Dans ce dernier cas, c’est un tord, car si vous la cherchez, c’est qu’elle n’est pas aussi évidente que cela ! N’hésitez donc pas à me le faire savoir.

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire ou une évaluation sur les articles qui vous ont aidés !

Enfin, quelques petits sondages rapides accessibles depuis le menu en haut de la page, permettra de cerner un peu le profil des lecteurs de ce site et leur opinion : ils sont totalement anonymes !

Bonne route !

190 commentaires pour

  1. Bendji dit :

    Super site complet tu es le meilleur pour tout ce qui concerne BMW

    J'aime

    • k75rt dit :

      Oh merci ! Le meilleur ? J’en doute car sinon, je vais m’emm…r ferme : j’ai toujours à apprendre ! Mais si je peux aider, je suis partant 😉

      J'aime

  2. tropik bm dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce site, j ai roule en 75/5 60/2 90s depuis mes 20 ans, sans etre mecanicien, j ai appris en faisant !
    L’age n’aidant pas et les arguments de la K (Simplicité, fiabilité, tenu de route, excellent freinage …) je suis passé sur k75 depuis 2 ans. Votre site m’a pas mal aidé et j’ai aujourd’hui une k75 ex gendarmerie montée en scrambler (à la mode jeune parce que très incomplète au départ) et une k75 rs d’origine que je retape.
    Je viens de commander votre documentation pour poursuivre dans cette passion.
    Encore merci ! ++

    J'aime

  3. Turcou dit :

    Bonjour ,possesseur d’un k100 RS de 1984 … Un ami me l’a donnée (il y a deux ans ) plutôt que de la laisser prendre la poussière dans son garage ! La « belle » était ,à priori , peu kilométrée (62000) ,mais avec un compteur qui à ses humeurs ,il est difficile de savoir précisément combien de bornes elle avait réèllement effectuée ,néanmoins lui venant de son père et ayant suivi un entretien régulier ,tout me laisse à penser qu’on est assez près de la réalité … Dès son obtention je me suis mis en quête d’infos sur le modèle et c’est comme ça que je suis tombé sur ce site ,qui, soi dit en passant, est « la » référence en la matière ,la bible ,le saint graal des séries K … Bien sur ,le site traite des K75 ,et alors ,à un cylindre près et quelques détails ce sont les mêmes . Le site est donc devenu « ma » référence ,et il ne se passe pas une intervention sans que je ne m’y réfère , j’ai entrepris l’hiver dernier de la transformer en LT/RT ,avec pour commencer un changement de guidon , plus adapté à ma philosophie et à ma morphologie … Tout s’est relativement bien passé ,jusqu’à ce que j’apprenne (en fin de remontage et après avoir rallongé tous les fils electriques des commodos au guidon d’une vingtaine de cm et enrobé le tout sous de la gaine thermorétactable …) qu’il suffisait de tirer le faisceau sous le reservoir ou l’on dispose de suffisament de longueur  » en rab » pour effectuer un changement de guidon sans avoir à se prendre la tête comme je l’ai fait en soudant méthodiquement ,fil par fil , toute la connectique « guidonnesque  » … Enfin c’est aussi comme qu’on apprends à connaitre sa bécane . Elle à, depuis le changement de guidon, effectué près de 2000 km ,avec le contacteur à clé fixé au guidon par deux colliers « Colson » car il ne rentrait plus dans l’emplacement prévu au départ pour le modèle RS . J’ai profité du changement de guidon pour mettre une durite « avia » entre le maitre cylindre et l’entrée du circuit de freinage dans la colonne de direction et depuis ,tout baigne … Encore ,merci pour la réalisation de ce site ,les explications sont claires , les photos pertinentes et les commentaires ,souvent avisés … Continuez comme ça ,je me régale ,et j’apprends à chaque nouvel article paru !

    J'aime

    • k75rt dit :

      Et bien, que d’éloges ! Toujours très agréable à lire car je réalise que mon souhait de partager ce que j’ai appris et qui m’a tellement fait défaut s’est réalisé. J’aimerais pouvoir faire encore plus d’articles, mais hélas, je touche un peu à la limite de ce que je peux encore faire. Merci encore pour vos mots

      J'aime

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.