Changement des joints spi de fourche


Niveau : un peu d'expérience

C’est une opération que j’ai réalisée lors de la remise en marche de ma BMW. Mais hélas, à l’époque, l’idée de faire ce site n’avait pas encore germé dans ma tête… Il n’y aura donc pas de photos précises.

Je vais essayer de compenser ce manque en m’appuyant sur les schémas.

Une précision : il existe deux modèles de fourche sur la K75.

Fourche sport

Fourche sport

Fourche showa

Fourche showa

Il est assez facile de les distinguer : le modèle sport est plus « travaillé » : notez le bas de la fourche qui est plat sur la showa; une ligne saillante descend tout le long du tube de la sport.

Ma K75 est équipé d’une fourche sport et ce n’est justement pas le modèle le plus répandu.

Un conseil : n’hésitez pas à prendre des photos sous tous les angles des pièces avant démontage. En particulier, le garde boue et le passage des durites de freins… A première vue, cela parait évident, mais au remontage, je me suis posé des questions métaphysiques….

Démontage

Préparation

  • Placez la moto sur la centrale
  • Munis d’un cric et de câles en bois, levez la roue avant en vous appuyant sur le carter inférieur (non loin de la trappe du filtre à huile)
  • Attention : une fois la roue avant enlevée, la moto ne tiendra en équilibre que sur sa béquille centrale et le cric. Donc prudence lorsque vous serez amené à démonter des écrous… Si vous forcez de trop, vous risquez de déstabiliser la moto.
  • Purger la fourche puis pensez à replacer le vis de purge pour que l’huile ne s’écoule plus.

Garde boue

  • Retirez le garde boue

    A – Garde boue avant

  • Retirez la plaque arrière (n°A9) avec un tournevis plat. Avec une clef Allen, démontez le vis n°A10, puis les vis n°A2 qui solidarisent les deux parties à la fourche. Pour ne pas perdre les vis, je vous conseille soit de les revisser sur leur pièce d’origine avec leur boulon.

Etriers de freins

  • Vous devrez démonter les étrier également. Au moins détacher l’étrier de la fourche. Attention : les durites sont fragiles. Donc une fois les vis défaits, retirez délicatement l’étrier et positionnez le avec prudence.
  • Pour éviter que par mégarde vous ne repoussiez trop loin les plaquettes et les pistons en actionnant le frein, glissez entre les plaquettes une baguette en bois (environ 6mm d’épaisseur). Laissez dépasser la languette, pour faciliter son extraction. La baguette est facile à trouver, mais l’idéal serait un carré métallique (type carré pour les poignées de porte). En effet, si l’étrier est trop serré après un actionnement malencontreux, en tournant légèrement le carré sur lui-même, vous pourrez repousser les plaquettes. L’opération est impossible avec une baguette de bois.

Roue

En résumé, l’opération se limite à

  • Dévissez les vis de bridage en bas des suspension (n°C9, un peu plus bas l’article..)
  • Pour retirer la roue, placez un axe (gros tournevis costaud) dans le trou qui transperce de part en part l’axe d’un côté (n°B11). De l’autre, démontez le boulon.
  • Il suffit ensuite de chasser délicatement l’axe, en tirant et en tapant avec un maillet pour ne pas abimer de l’autre côté. Notez bien l’enchainement des entretoises

    B – Roue avant

Fourche

  • Retirez ensuite l’entretoise qui sépare les deux fourches (n°C4)

C – Fourche

  • En haut de la fourche, au niveau du vis de remplissage, dévissez les deux vis de bridage qui serrent le fourreau (N° D8 et D12)

    D – Pontet de fourche

  • Avant de retirer les deux fourches, notez le niveau d’effleurement des tubes au niveau de l’entretoise supérieure (n° D1). Cela vous servira pour le remontage.
  • Il ne reste plus qu’à tirer vers le bas les deux fourches.
  • Enlever le cache poussière
  • Comme vous avez vidé les fourches, faites attention en les déposant que le restant d’huile ne s’écoule pas…
  • Pour démonter le tube plongeur, dévissez le vis n° C12, situé tout en bas… Mais ne retournez pas le tube sinon, c’est l’inondation…
  • Ensuite, il suffit de retirer le tube.

Joint

  • Le joint est bloqué par une bague intérieure (n° C13), qu’il faut aller chercher. Sur la mienne, il n’y avait aucune prise. J’ai du passer un tournevis fin dans l’ouverture pour espérer l’extraire.
  • Le joint s’extrait ensuite en le tirant vers le haut. Notez bien son sens…

Remontage du joint

  •  Examinez l’emplacement pour être sûr qu’il n’est pas abimé. Nettoyez bien le siège. Si vous constatez quelques imperfection dues, comme ce fut le cas pour moi, à un démontage sauvage par un ##$$***, utilisez une lime, du papier de verre pour enlever les marques. Mais attention de ne pas faire pire…
  • Pour le remonter, placez le joint bien à plat.
  • Introduisez le tube plongeur comme guide.
  • Procurez vous un tube en PVC de diamètre 40mm, qui doit coulisser sur le tube plongeur et tomber pile sur le joint. Il faut que le tube PVC dépasse du tube plongeur.
  • Placez l’ensemble verticalement sur le sol, en insérant un morceau de bois dessous pour bien protéger le bas du tube.
  • Un lecteur m’a suggéré une astuce : intercalez l’ancien joint entre le nouveau et le bas du tube. Cela protègera le nouveau joint. Vous pouvez également protéger le tube plongeur en l’entourant avec de l’adhésif (attention cependant à ce que son épaisseur n’empêche pas le tube de descendre).
  • Placez un morceau de bois sur le tube PVC et avec un maillet, tapez dessus, fermement. Il faut que le joint s’enfonce suffisamment pour que vous puissiez remettre la bague de bridage… Et croyez-moi, c’est long… Intercalez un chiffon entre le haut du tube et le marteau et … tapez… tapez… tapez… Vérifiez bien au cours de l’opération que votre joint est toujours bien placé
  • Replacez la bague
  • Enfilez le cache poussière
  • Revissez le vis au fond de la suspension

Remontage complet

  • Replacez les tubes de telle sorte qu’ils effleurent comme ils l’étaient avant
  • Resserrez légèrement l’entretoise supérieure pour bloque les tubes, pour éviter qu’ils ne tombent à nouveau…
  • Replacez l’entretoise  N°C4
  • Remontez les étriers en repérant bien le passage des durites
  • Ne serrez rien définitivement, vous le ferez plus tard
  • Remontez le garde-boue. Ce fut la partie la plus délicate pour moi, car l’accès aux vis n’est pas facile. En plus, il faut « jouer » avec le passage des durites de freins… J’avoue que si j’avais pris la peine de bien regarder et d’être humble au démontage, j’aurais eu moins de soucis ensuite… Donc à bon entendeur… ;)
  • Il y a par contre un point très important si vous avez l’ABS : en démontant étrier et fourche, il y a fort à parier que votre capteur d’ABS ne tombe plus au même endroit. Il faut donc en vérifier l’écartement une fois tout remonté et serré correctement. Pour moi, ce fut le problème principal. Le capteur avait beaucoup bougé, si bien qu’il était « collé » à la fret (le disque denté). Malgré plusieurs tentatives de démontage/remontage, je n’ai pas pu avoir l’écartement initial. J’ai du démonter le capteur pour y ajouter des cales… Ce fut long, car il a fallu démonter complètement les étriers; les vis du capteurs étaient grippés et leur accès n’est pas évident (il faut démonter un premier vis, pour démonter une première pièce, qui donne ensuite accès au deuxième vis…). Rien de sorcier, mais simplement long…
  • Lorsque tout est remonté, tournez la roue à la main pour vous assurer que rien n’entrave son roulement.
  • Contrôlez tous les vis (entretoises)
  • Refaite le plein de la fourche
Cet article, publié dans Fourche, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Changement des joints spi de fourche

  1. Alexandre dit :

    Bonjour et un grand merci pour votre blog qui m’est bien utile!

    Je vais me lancer dans le changement des SPY fourche sur une fourche Sport comme la vôtre. Je souhaiterais savoir s’il est possible de procéder en retirant les fourreaux et en laissant les tubes fixés sur la moto? J’ai vu cette méthode ailleurs sur le web et elle m’a semblé plus facile.

    Merci d’avance pour votre retour.

    Alexandre

    J'aime

    • k75rt dit :

      Bonjour,

      Je n’ai jamais testé cette méthode. Je n’ai pas d’avis particulier. Je pense que cela pourrait être éventuellement plus simple car vous n’aurez pas à faire de réglage au niveau des 2 T. La désolidarisation du tube plongeur est très simple puisqu’elle se fait par le bas. Vous me direz !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s