La K 75 dans Motorrad – Face à la concurrence…


Sommaire

2 Face à la concurrence…
2.1 Face à cinq japonaises
2.2 Jugée par les lecteurs de Motorrad


 2. Face à la concurrence…

Motorrad 1985/21– 9 octobre 1985
Motorrad 1985/22 – 23 octobre 1985
Motorrad 1986/3 – 29 janvier 1986

06

2.1 Face à cinq japonaises

     C’est sur deux numéros consécutifs que Motorrad se consacre à la confrontation de la K 75 à cinq routières japonaises, modèles 1985. À savoir la Honda VF 750 F (V4 refroidi par eau, quatre soupapes par cylindre), la Kawasaki Z 750 GT (4 cylindres en ligne conventionnel), la Suzuki GSX 750 ES (4 cylindres en ligne refroidi par eau, quatre soupapes par cylindre), la Yamaha XJ 750 (quatre cylindres en ligne, deux soupapes par cylindre) et la Yamaha FZ 750 (4 cylindres, cinq soupapes par cylindres). Un défi pour la BMW, un trois-cylindres aux lignes discrètes, qui ne peut à priori répondre à la puissance et à la vitesse de pointe de ses concurrentes que par l’élasticité de son moteur et son confort.
Le premier numéro compare les performances. Avec tout d’abord un passage au banc. Deux motos se dégagent du lot : la Yamaha FZ 750 (100 PS à 11 500 t/min) et la Honda VF 750 F (86 PS à 10 000 t/min). La K 75 affiche 72 PS (et non 75 PS, données constructeur), à 8 500 t/min. Elle partage avec la Yamaha XJ 750 et la Kawasaki Z 750 F une transmission par cardan. La Yamaha FZ obtient naturellement les meilleures notes en matière d’accélération : par exemple, le kilomètre départ arrêté est couvert en 22,9 secondes, de 24,4 à 25,8 pour les autres (25,8 pour la K 75). Même chose en vitesse de pointe : 231 km/h couché pour la FZ, 215 pour la Honda, les autres entre 198 et 207 (200 km/h pour la BMW. La surprise intervient au chapitre des reprises. Si la Yamaha FZ passe de 60 à 140 km/h en cinquième en 11,7 secondes, la BMW met 12 secondes, et toutes les autres entre13,6 et 14,7 secondes ! L’injection et la gestion électronique de l’allumage font une éclatante démonstration.
Après les tests à Hockenheim, on passe à l’épreuve routière de 1 500 km. La Yamaha FZ 750 se montre souveraine par la souplesse de ses cinq soupapes par cylindre, sa consommation mesurée. La Yamaha XJ 750 affiche de solides performances, malgré des vibrations désagréables et une consommation élevée. La Kawasaki Z 750 GT compense son manque de puissance par un moteur monté sur silent-blocks et son coût au kilomètre avantageux. La Honda VF 750 F affiche d’excellentes performances, entachées par des réactions désagréables lors des alternances de charge, et un coût d’utilisation élevé. La Suzuki GSX 750 ES offre des performances très homogènes, avec une très bonne boîte de vitesses, pour un prix d’achat très intéressant. Enfin, la BMW K 75 C, qui ne peut concurrencer les performances des meilleures motos essayées, brille par d’excellentes reprises, et son prix d’achat élevé est compensé par sa consommation réduite et son coût d’entretien mesuré.
Le bilan ? Au chapitre performances et agrément moteur, la Yamaha FZ obtient 86 points et la Kawasaki 67 points. Toutes les autres motos, BMW comprise, se situent entre les deux, entre 77 et 74 points. Au chapitre coût au kilomètre (prix d’achat, consommation, pièces détachées, qualité de service après-vente), la Kawasaki marque 34 points, la Suzuki 31, la BMW 30… et la Yamaha FZ 750 seulement 24. Au total, la BMW est troisième après ce premier round, derrière la Yamaha FZ et la Suzuki.
Le numéro suivant compare le comportement routier des machines. Freinage avant et arrière, tenue de route, maniabilité, précision de la direction, garde au sol… la Yamaha FZ 750 se détache nettement (121 points) devant la Honda VF 750 F (111 points). La BMW n’obtient que 96 points. « Il y a un monde entre la FZ et la BMW. Les conducteurs les plus rapides doivent combattre quelques handicaps » : amortisseur arrière perturbant, position assise trop élevée, frein arrière (à tambour sur la machine essayée). On passe ensuite au confort et à l’équipement : quelle moto est la plus agréable à conduire, la plus confortable à deux ? La BMW prend sa revanche et marque 30 points. Seul l’amortissement arrière vient troubler son caractère de grande routière et le confort du passager. La Yamaha XJ et la Kawasaki la suivent de près avec 29 points. Les autres sont derrière.
Le classement final marque la victoire de la Yamaha FZ (255 points), avec son comportement routier à la hauteur de ses performances. Suit la Honda VF (239 points), grâce aux accélérations de son V-4, sa tenue de route très stable, malgré un manque de précision de la direction. La Kawasaki se hisse à la troisième place (236 points), malgré ses performances modestes, en raison de ses capacités de grande routière. La Yamaha XJ est quatrième (235 points), avec son moteur puissant et son très bon confort, mais pénalisée par des vibrations excessives et les réactions de son cardan qui compromettent son comportement routier. La BMW se classe cinquième (232 points), pénalisée par son comportement routier. Quant à la Suzuki (225 points), son cadre, son équipement et sa finition laissent à désirer, malgré un prix d’achat très intéressant.

07

     Une fille en K 75, et cinq dragueurs à moto !

08

     La K 75 face à la concurrence : un look complètement à part.

2.2 Jugée par les lecteurs de Motorrad

     Cela pouvait sembler une bonne idée… 18 lecteurs choisis parmi les 1 300 qui se sont déclarés candidats pour essayer la K 75 pendant une journée, dans la froideur de novembre. Et sur une distance obligatoire de 1 200 km s’il vous plait ! Voilà donc 18 motards, dont deux femmes, plus ou moins âgés, de 20 à 49 ans, et… pesant jusqu’à 105 kg. Les réactions s’avèrent très diverses, car tout dépend du style de conduite, du type de trajets que l’on fait… et de la moto que l’on possède. Motorrad note la satisfaction globale des essayeurs, mais enregistre une pluie de critiques… et certains avis sont tout à fait opposés : un avantage pour les uns est un inconvénient pour les autres.
Le comportement routier de la BMW est le plus souvent mis en cause, notamment sur les chaussées dégradées. La fourche avant est jugée imprécise, la selle est trop dure, les commandes au guidon mal placées. L’un critique la K 75 en conduite très rapide pour sa stabilité en courbe imparfaite, l’autre apprécie son aptitude à rouler vite. L’un apprécie la gestion électronique de l’allumage, l’autre déplore qu’on n’a plus rien à bricoler (effectivement, l’injection directe et le système électronique Bosch ne feront jamais de la K 75 une machine pour les préparateurs). L’unanimité se fait pourtant pour condamner les bruits mécaniques et la sonorité de l’échappement. « Un bruit d’aspirateur » selon Karin, qui qualifie la K 75 de « moto pour vieux messieurs ». Unanimité encore pour juger son prix prohibitif. Plus de 13 000 Marks, c’est trois mille de plus qu’une 750 japonaise.
Non, la K 75 n’a pas que des défauts. Facile à démarrer, pas de vibrations, consommation raisonnable, un cardan qui se fait oublier, c’est une vraie routière à tout faire et qui peut aller vite, malgré son manque de caractère.
Alors, ils l’achèteraient, la K 75, les lecteurs du journal ? « Da scheint der Hase im Pfeffer zu liegen » constate Motorrad. Mot à mot : là, on dirait que le lapin est couché dans le poivre. L’expression allemande fait référence à une recette culinaire : pas de chance pour la bestiole, on l’a déjà mise à mariner. En bon français : « Il y a un hic. » Certes, la K 75 à suscité beaucoup de curiosité chez les lecteurs du magazine, mais on sent les possesseurs de flat-twins réticents, et tous les autres effrayés par un prix qu’ils jugent dissuasif. Le handicap majeur de la K 75, une fois de plus, est posé.

Christian D. aka « Wardenclyffe »

A suivre :  Arrive la K 75 S…

Publicités
Cet article a été publié dans Autre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire (merci de vous assurer que vous êtes sur la page en rapport avec votre remarque/question)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s